LES TOURELLES de Condette Maison diocésaine d'accueil et de formation spirituelle
LES TOURELLES de CondetteMaison diocésaine d'accueil et de formation spirituelle 

1er FESTIVAL DE LA B.D. DES TOURELLES

samedi 29 et dimanche 30 juin 2019

Un rendez-vous pour tous à ne pas manquer : nous organisons notre premier festival de la Bande Dessinée.

 

Essentiellement consacré à la BD chrétienne, humaniste et historique, le festival accueillera d’autres genres de récit, telles la fiction ou la fantasy. Et le livre jeunesse y tiendra une place de choix.

 

Une quinzaine d’auteurs dédicaceront leurs albums, parmi lesquels Brunor, Yves Guézou et Jean-François Kieffer, bien connus pour leurs rubriques hebdomadaires dans des périodiques religieux ou grâce à leurs BD devenues des classiques. Jean Capelain, Didier Pagot, Olivier Brazao, Béatrice Tillier, Laurent Bidot, Dominique Bar, Bruno Ghys, Thomas Mosdi, Marie Malcurat et Fabien Rypert complèteront ce riche plateau d’auteurs.

 

Des animations gratuites seront proposées tout au long du week-end : expositions, stands, ateliers et animations pour les enfants, tables rondes,...

 

La librairie « La Procure » sera présente sur le festival et concrétisera à cette occasion son partenariat avec la nouvelle boutique des Tourelles.

 

Maison diocésaine « Les Tourelles » : 12, rue de l’Yser, 62360 Condette

maisondiocesainelestourelles@arras.catholique.fr

 

Directrice : Anne-Cécile GUILLEMAIN 03.21.83.71.42

Animateur spirituel : Père Gérard LEPRÊTRE

 

Contact-organisation : Thomas MOSDI 06.13.35.83.78 / thomas.mosdi@free.fr

Contact-communication : Yves VANHOOF 06.07.48.22.27 / yves.vanhoof@wanadoo.fr

PROGRAMME DU FESTIVAL BD
Programme Festival BD 29-30 juin .pdf
Document Adobe Acrobat [673.3 KB]

Portraits des auteurs :

Sylvain AIMES

 

Je m'appelle Sylvain Aimès et suis dessinateur depuis le CM2, eh oui ça remonte vu que j'ai aujourd'hui 34 ans ! J'ai fait beaucoup d'illustrations et de reprises qui n'ont jamais vu le jour faute de droits. À ce jour, j'ai décidé de me lancer dans ce projet personnel et dans un format peu commun en France. J'ai toujours aimé la BD dite franco-belge, très typique, avec ses dessins en ligne claire et ses personnages aux gros nez... J'ai mis tout mon cœur dans ce premier ouvrage et j'espère qu'il vous plaira... Le tome 2 est déjà en cours de création et le tome 3 dans ma tête...

Laurent BIDOT

 

Dessinateur et scénariste, Laurent Bidot puise souvent son inspiration dans les événements historiques. Cette passion engendre de nombreux albums : Histoire de la Grande Chartreuse, suivie par les quatre volumes de la série Le Linceul, Histoire du Mont Saint Michel, parus chez Glénat. Il travaille par la suite avec Didier Convard sur une série d’anticipation. En 2018, il signe un biopic sur le pape François, sur un scénario d’Arnaud Delalande et Yvon Bertorello. Il écrit les aventures d’Auguste et Romulus, une série pleine d’humour pour la jeunesse avec Etienne Jung au dessin, aux éditions Mame. Cette année paraît chez Glénat L’histoire des Saints en BD, un recueil de gags accompagnés de textes écrits par Raphaëlle Simon.

Olivier BRAZAO

 

Olivier est né dans la capitale des Gaules (Lyon).

Il commence à dessiner ses propres histoires de BD dès l'âge de 8 ans en s'inspirant des classiques franco-belges. Astérix, Broussaille, Gil Jourdan, Gaston, Spirou, Johan et Pirlouit cèdent bientôt la place aux comics Marvel grâce aux commerces de ses parents.  Il intègre l'école d'arts graphiques Émile Cohl de Lyon et décroche un diplôme BD et illustration. Délaissant quelque temps la B.D, il se dirige vers l'illustration jeunesse, notamment chez Nathan, Milan Presse, Hachette, De l’atelier et Magnard. 

Marié à une spécialiste du « Petit Peuple », Béatrice Tillier, la dessinatrice de Fée et tendres automates et du Bois des Vierges, Olivier en profite pour rencontrer lors des festivals de BD où se rend son épouse, ses « maîtres » à dessiner. C'est là qu'il fait la connaissance de Thomas Mosdi, autre docteur ès lutins et elfes. De leur amitié naît Les Sheewõwkees, une série épique à mi-chemin entre heroïc fantasy et récit légendaire, qui met en scène des elfes aux oreilles immenses dans un cadre inhabituel d’îles paradisiaques.

Depuis, il a œuvré sur des albums historiques comme la guerre de 14/18 et 39/45, sur le bas Moyen-âge, l'histoire de la Guadeloupe, ainsi que dans l'Elixir du Temps qui traite en fil rouge des origines de la bière. Il a collaboré aussi à des collectifs sur les villes de Rouen et Lille, les légendes du Mont St Michel, Paris... et a adapté Maupassant.
Il œuvre aujourd’hui sur une nouvelle série de bande dessinée qui se déroule principalement en Bretagne, dans un style réaliste et travaille en parallèle sur des projets historiques didactiques ainsi qu'humoristiques. Il réalise aussi de nombreux graphismes pour des jeux de plateau, des logos, ainsi que des brochures (bulletins municipaux, plaquettes, programmes, affiches), des faire-parts (mariage, naissance, demande en mariage, anniversaire...) et cartes de vœux, pour des mairies, des entreprises et des particuliers. Il réside actuellement dans le Pas-de-Calais.

Brunor

 

Illustrateur indépendant depuis 1988, Brunor travaille pour la presse, l'édition et la communication d’entreprise. A 15 ans il publie son premier dessin. Depuis, le « virus » ne l’a plus quitté. Etudiant, il crée le fanzine PLG avec Morin et Jamet, devenu une référence indispensable dans le monde de la BD. Journaliste rédactionnel pour le magazine À l'écoute (Apprentis d’Auteuil), il y publie aussi des dessins. Puis, il entre à Tintin-Reporter comme rédacteur en chef des pages BD, donnant leur première chance à de futures stars comme Lewis Trondheim, Bruno Marchand, Mounier, Varanda... Il poursuivra cette recherche de nouveaux talents chez Dargaud.

Ensuite, il se consacre exclusivement à l'illustration. On lui demande le plus souvent d’illustrer avec humour des sujets sérieux.

En 2009, il démarre la série Les Indices pensables qui fête cette année ses 10 ans – 10 albums : une grande enquête pour se libérer des fausses croyances en confrontant au réel les grands courants de la pensée. Des passerelles pour y voir plus clair entre philosophie, sciences et religions. Pour les lecteurs de 13 à 93 ans. Le tome 1, lisible dès 10 ans, est maintenant disponible en anglais !

Brunor anime de nombreuses conférences et ateliers pour un large public.

Jean CAPELAIN

 

Né à Lens en 1954, graphiste de formation, Jean Capelain est rédacteur-graphiste des publications du diocèse d’Arras depuis 2001. Il a été graphiste en agence de publicité, dans un journal départemental, dans l’industrie aéronautique et automobile. Il a collaboré avec un atelier d’encrage de bande dessinée. Il est le co-auteur de L’aviation et le Pas-de-Calais  (Item, 1994), le dessinateur de la BD  Aire 1213 (CSCSP, 2004) et de la BD Louis Blériot, l’homme du Pas de Calais (Conseil général du Pas-de-Calais, 2009). Il présentera son dernier ouvrage, Une plume au-dessus de la mitraille (Centenaire pour la Paix / Le Joyel d’Arras, 2018).

Bruno GHYS

 

Artiste boulonnais connu pour son amour de la BD, Bruno Ghys dessine depuis toujours. Fan inconditionnel de Frank Frazetta et de sa représentation de Conan le Barbare, il s’inspire de sa ville, son architecture mais aime aussi représenter des animaux. Professeur d’histoire – géographie et de français, Bruno Ghys s’ouvre également depuis peu à la photographie. Celui qui aime voir les murs s’égayer grâce au Street art, puisera dans ses sources d’inspiration préférées, sa ville et les animaux, pour proposer des créations originales qui changeront votre regard sur le mobilier urbain des rues Faidherbe, de la Lampe et du boulevard Daunou.

Yves GUEZOU

 

Yves est un dessinateur humoriste, connu notamment pour ses albums - le N°10 Du rififi chez les Bergeome, vient de sortir chez Salvator - et ses dessins dans Famille Chrétienne, qui illustrent joyeusement la chronique « Au Fil des Jours » de Juliette Levivier depuis 2010, et depuis mai 2019, l’évangile de chaque dimanche, dans Parole et Prière.      

Cela fait 34 ans que Guézou (ex Giv’), continue encore et toujours à nous surprendre et surtout à nous faire rire. L’artiste a toujours cultivé le rire dans toutes ses dimensions ; cette émotion, pour lui irremplaçable, à l’instar de la musique, est une quête permanente ! Mais pas n’importe quel rire : celui où l’on goûte à une véritable communion de joie autour d’une pensée…               

Son humour tout en finesse s’est nourri d’artistes de tous les horizons. Raymond Devos, Michel Audiard, René Goscinny, Louis de Funès, Pierre Dac, Jean Poiret et Michel Serrault… Dans le dessin, Sempé à l’humour toujours bienveillant et au trait plein de vie ; Chaval, un maître dans l’art de conjuguer le dessin et le texte et aussi outre-Atlantique : Searle, Gary Larson… Ces différentes expériences et son génie lui ont permis de sévir, très tôt, chez bon nombre d’éditeurs de journaux et d’agences de com’… Depuis 2007, il illustre la Chronique « Croire-Approfondir » de Juliette Levivier dans l’hebdomadaire Famille Chrétienne.

Par la    vivacité de son trait et le style original de ses personnages, associés à une tournure d’esprit qui lui est propre, on identifie tout de suite un dessin de Guézou, dont l’effet débouche rarement sur de la mélancolie. C’est un vrai travail d’orfèvre. L’idée, le scénario, la mise en scène, les personnages, les attitudes, les expressions, la couleur… tout est mûrement réfléchi.       

Après avoir traité une large variété de sujets, Guézou se consacre dans ses albums à un thème qui lui est cher, mêlant le spirituel et… le spirituel ! Où l’on peut constater que tout homme - qu’il se sente religieux ou non, révolté, pacifié ou indifférent - vit les mêmes combats du quotidien, entre ses désirs, ses concepts, ses idéaux, ses grandes envolées politico-mystiques et… la réalité, dont le fameux « vivre ensemble » qui vient toujours tout chambouler…

Jean-François KIEFFER

 

Né en 1957, en Alsace, « JFK » se forme à l’atelier illustration des Arts-déco de Strasbourg. Il en sort en 1980. Il dessine d’abord pour les revues liturgiques et pour la presse enfantine. C’est à cette époque que naît le personnage de Loupio.

Le premier album paraît en 2001. Onze albums ont été édités à ce jour, soit près de 900 000 exemplaires vendus en langue française, huit traductions, plusieurs prix... La série se décline aussi en deux CD de chansons, en jeux et contes musicaux. Quand Loupio se repose, JFK raconte les aventures de Jeannette et Jojo : une série tout aussi tendre et drôle qui a pour cadre la Lorraine des années soixante. A l’automne prochain sortiront : une Bible pour les enfants, le cinquième tome de « Jeannette et Jojo » et un troisième conte musical :

« Loupio et le chien Ronchon ».

Marie MALCURAT

 

Professeur de Lettres, Marie Malcurat s'est lancée dans l'écriture à la faveur d'un congé parental avec des ouvrages d'éveil religieux mais aussi des romans pour enfants à qui elle cherche à donner le goût de la lecture. Elle collabore régulièrement à l’écriture de livres pour les enfants, dont Le Livre des Merveilles Benjamin (2009) ainsi que les petits recueils de la collection Vies de Lumière (Éditions du Signe). Elle est l’auteur de Prier le Rosaire avec la Bible et L’Imitation de Jésus Christ (2005), Sentinelles du matin (2007) et Prier le Rosaire en couple (2010). Actuellement, Marie travaille sur une collection d'albums pour enfants aux éditions du Signe et sur la publication d'une BD présentant les Saints Louis et Zélie Martin. Deux romans sont également en travaux. Parmi les parutions récentes, on peut trouver en livres pour enfants Damien de Molokaï (2017), Saint Luc, Vie de Lumière (2018) et Saint Matthieu, Vie de Lumière (2018) ; en livre/CD 9 jours en famille avec Jean-Paul II (2015), 9 jours en famille avec Sainte Thérèse (2015), Prier le chapelet en famille (CD, 2016) ; en album BD Pier Giorgio Frassati (2012), Guillaume Joseph Chaminade (2012) ; en roman-jeunesse Vacances hongroises (2016), qui a obtenu le 1er Prix Littéraire des collégiens du Vème arrondissement de Paris.

Thomas MOSDI

 

Thomas Mosdi est né à Lille sous le signe du Scorpion. Musicien puis auteur de jeux de rôles (Légendes, paru aux Éditions Jeux Descartes, Malienda, univers d'heroic fantasy écrit pour la revue Casus Belli), il s'attaque à un « nouvel univers créatif » : celui de la bande dessinée.

En 1991, il publie, en collaboration avec Guillaume Sorel, le premier tome de L'Île des Morts. S'ensuit Xoco, réalisé avec Olivier Ledroit, une nouvelle série qui conforte sa réputation de conteur d'histoires fantastiques très sombres. S'il ne renie pas une attirance marquée pour ce genre de récit, Mosdi déclare que « tout l'intéresse » ! D'ailleurs, un peu plus tard, il travaille avec la société Infogrames, pour laquelle il réalise quatre albums inspirés de jeux informatiques. Il reprend ensuite la série Les Héritiers du Soleil, sous la houlette de Didier Convard, qui l'a aidé à faire « ses premiers pas dans le monde de la BD ». Sa production prend un nouvel essor. Notons une série dans l'univers de Malienda, avec Bihel, une autre intitulée Chimères, avec Joseph Béhé, et aux éditions Delcourt, La Graine de Folie et Korrigans avec Emmanuel Civiello sans oublier Josse Beauregard chez Glénat et Succubes aux Editions Soleil.

Auteur prolifique, abordant tous les styles de récit, il signe les scénarios chez Petit à Petit de bandes dessinées et documentaires sur les grandes villes, Lille, Nice, Rouen….  Son premier roman graphique pour Marabulles, Une Place au Paradis, paraîtra en avant-première pour le  1er Festival BD des Tourelles.

Didier PAGOT

 

Professionnel depuis 1999, dessinateur-illustrateur BD à part entière, avec près d'une vingtaine d'albums à son actif, l'auteur a déjà traité plusieurs genres : jeunesse, Heroïc-Fantasy, Anticipation, Polar contemporain, Historique, travaillant avec différents éditeurs (Soleil, Humanos, Bamboo, Glénat...).

Il aborde actuellement une prometteuse série « Western » chez Glénat : « Le Sentier de la Guerre », avec Marc Bourgne au scénario, dont le tome 2 est sorti le 12 juin.

A noter également cinq albums sur fond d'histoire et de religions aux Editions du Signe, éditeur alsacien, avec un 6ème à venir cette année sur « Les Vosges... ».

Fabien RYPERT

 

Né en 1964, rien ne prédisposait Fabien à faire de la BD. Il intègre un studio de dessin où il apprend à encrer les personnages d'Astérix et de Disney. En 1988 il commence comme indépendant et réalise pour les USA la première série de cartes Boogy, la Suède (posters), des jeux pour Nathan, Disney etc...

En 1990, Boogy revient avec une nouvelle série de cartes postales pour les Éditions Dalix. Il met ensuite en chantier les aventures de Boogy & Rana. Le premier tome de L'étang qui rétrécissait est publié en 1996. André Franquin lui fera le très grand honneur de lui préfacer ce premier album. Puis au festival d'Angoulême en 1997, il obtient avec Tarvel le prix très convoité de l'Alph'Art jeunesse.

L'actualité de Fabien en 2019 : un carnet de voyage Sous le S.I.E.L de Casablanca, une nouvelle BD  des Grenouilles, Le trésor d'Essaouira

( Tome 9) et un livre jeunesse, Le Dragon de Bois.

Béatrice TILLIER

 

Née à Lyon en 1972, nourrie de lecture BD, Béatrice navigue dans l'enfance entre la campagne ardéchoise où se développe son amour de la nature, et les excursions en Europe avec sa grand-mère, riches de découvertes architecturales et artistiques qui éveillent son goût pour le dessin. Son frère ne pouvant la suivre dans ses jeux, elle invente, pour le distraire, des « voyages immobiles » et des personnages fictifs grâce auxquels son intérêt pour les mondes imaginaires et son désir créatif se développent.

Elle poursuit des études littéraires sans jamais cesser de dessiner avant de compléter sa formation artistique dans une école d'arts graphiques.
Avant même d'être diplômée, elle illustre son premier roman aux éditions Nathan. 
S'ensuivent des parutions régulières pour les éditions Milan, tout en préparant le tome 1 du triptyque Fée et tendres automates avec Téhy aux éditions Vents d'Ouest. Cette série primée à maintes reprises lui permettra d'entrer dans le monde de la BD par la grande porte. Forte d'avoir fait croire aux fées, elle récidive en affirmant l'existence du barbu en rouge à travers Mon voisin, le Père Noël avec la complicité du scénariste Philippe Bonifay, aux éditions Casterman.

 

Guidée par la passion du détail et la volonté de transmettre les émotions qui filtrent de ses personnages, Béatrice est bien décidée à poursuivre dans cette voie et à peindre la vie comme un conte, notamment grâce à la trilogie Le Bois des Vierges avec Jean Dufaux, aux Éditions Delcourt (Sortie du tome 1 en mai 2009). 
 En 2015, Béatrice succède à Philippe Delaby et devient la dessinatrice du nouveau cycle de La Complainte des Landes Perdues.

Autres participants :

Le CRIABD

 

Le Centre Religieux d’information et d’Analyse de la Bande Dessinée (CRIABD) est une association œcuménique de droit belge, créée en 1985.

Son objectif est de promouvoir la bande dessinée chrétienne dans un but d’évangélisation.

 

Le CRIABD informe le public, organise des expositions, participe à des festivals BD en Belgique et dans plusieurs pays d’Europe.

 

Le CRIABD édite une revue trimestrielle « Gabriel ».

Il est actif en Belgique ainsi que dans six autres pays européens avec l’aide de correspondants locaux.

 

Le jury du « prix européen Gabriel de la BD chrétienne » décerne chaque année son prix à la meilleure bande dessinée chrétienne parue au cours de l’année.

En 2019, il a été attribué à : François – Des favelas au trône de Saint Pierre, un destin extraordinaire. Cet album sera dédicacé par Laurent Bidot durant le festival.

Le Frère Roland FRANCARD

 

Le frère Roland Francart, jésuite, propose une édition entièrement actualisée de La BD chrétienne, son livre paru au Cerf en 1994. Petit poucet du Neuvième Art, la BD chrétienne, née en 1941, est forte de 70 000 pages, réparties en près de 1 500 albums francophones. Un premier chapitre aborde le monde de la BD en général, sa naissance et son évolution. Un deuxième chapitre montre l'âge d'or de la BD chrétienne jusqu'en 1960, puis son tournant catéchétique, enfin un renouveau avec les mangas, comics et romans graphiques. On trouvera une présentation de 36 dessinateurs de BD chrétiennes ainsi qu'une sélection de 65 albums. Ouvrage de référence pour tous les amateurs de bande dessinée, ce livre servira utilement aux animateurs pastoraux, catéchistes et professeurs de religion.

Le Service Diocésain de la Catéchèse

 

Le Service Diocésain de la Catéchèse a pour mission d'apporter aux communautés locales le soutien, l’accompagnement et la formation nécessaires à leur action catéchétique, selon le Projet diocésain d'évangélisation et de catéchèse.

 

Il est en lien étroit avec l’évêque. Il est constitué d’un réseau d’animateurs laïcs en pastorale catéchétique répartis dans le diocèse. Il tient à la disposition de tous des documents pédagogiques, dont la collection des modules à usage catéchétique « Tu nous parles en chemin », éditée chez Décanord. La bande dessinée est présente dans les modules « Enfance » et « Collège ».

Eric PETITDEMANGE

 

« Musicien depuis toujours (tombé dedans quand j'étais petit !), j'ai commencé par le conservatoire en classe de cor, mais l'envie de jouer de la guitare était trop forte. Alors, en 1988, j'ai cassé ma tirelire pour acheter mon premier instrument. Animateur en paroisse dès l'âge de 14 ans, j'ai eu la chance de croiser des gens comme Laurent Grzybowski, Jean-Claude Gianada et Patrick Richard à qui je dois de m'être mis à la composition. Depuis un peu plus d'un an, j'ai la joie de faire un bout de chemin avec le chanteur chrétien Hugues Fantino ».

 

Eric animera la messe festive du samedi 29 juin à 18h30, entouré par des musiciens de la paroisse Notre Dame de la Paix, messe qui sera précédée d’un « mini-concert » à 17h30 au cours duquel il chantera quelques-unes de ses compositions.

Nos Partenaires :

La Procure est une chaîne de librairies, créée en 1898 à Arras par l’abbé Henri Delépine, installée dans ses locaux du 3 rue de Mézières à Paris depuis 1919. 

La Procure est aujourd’hui une des plus importantes librairies religieuses d’Europe. Reconnue depuis longtemps pour sa spécialité dans le domaine des religions, c'est aussi une librairie généraliste et universitaire.

 

Partenaire de l’événement, La Procure de Lille, représentée par Céline Guillaume, sera la librairie exclusive du 1er Festival BD des Tourelles. La Procure, fournira également le nouveau magasin des Tourelles.

Graine de moutarde propose des produits de collecte qui permettent de financer les projets des sanctuaires, des communautés et associations religieuses, des APEL, des scouts, des aumôneries...

A l’origine, une expérience…

" Sois sans crainte, crois seulement " Mc 5, 36.

Touchés par cette parole de Dieu offerte sur un petit papier, puis portés par elle pendant de nombreuses années, Graine de Moutarde a imaginé de mettre en valeur d’autres paroles de vie sur des produits dans l’air du temps.

La marque « Graine de moutarde » est née de la conviction que des produits peuvent réveiller et alimenter la foi. Une collection de petits objets du quotidien pour mettre la parole de Dieu au cœur de la vie, à retrouver dans le magasin des Tourelles.

La marque sera représentée par Madame Guitte Delpierre lors de l’inauguration.

NOUS ÉPLUCHONS, NOUS ÉMINÇONS,

NOUS TRANCHONS, NOUS SAISISSONS,

NOUS DÉGLAÇONS,
NOUS GRATINONS, NOUS MIJOTONS,

NOUS ASSAISONNONS, NOUS GOÛTONS,

NOUS DRESSONS...
ET NOUS PARTAGEONS LE SAVOIR-FAIRE DE NOS CHEFS
EN VOUS PROPOSANT LEURS RECETTES EXCLUSIVES.

 

Depuis le 1er juillet 2018, la Maison des Tourelles a concédé la restauration à la société API. Chaque jour, le chef Jérôme et la cuisinière Danièle, assurent la restauration des hôtes.

 

Api, partenaire de l’événement, offrira aux convives, le cocktail de l’inauguration !

Installée à Boulogne sur mer depuis 1870, la ciergerie LEROY, forte d'un savoir-faire artisanal transmis de génération en génération, fabrique depuis son origine, des cierges de qualité. Un des derniers fabricants de cierges du nord de la France, la ciergerie, offre une gamme complète de produits spécialisés pour le culte.

 

Entreprise familiale, elle est dirigée par Alain BONTEMPS et sa fille Olivia.

 

Partenaire et fournisseur des Tourelles, la ciergerie a créé pour l’événement une bougie personnalisée qui sera remise aux participants !

Depuis sa création en 1873, Konica Minolta s'est développé dans de nombreux domaines tels que le matériel de bureau, les systèmes optiques à usage industriel et les systèmes d'imagerie diagnostique. En enrichissant au maximum ses différentes technologies et innovations.

Partenaire de l’événement, Konica-Minolta a offert 400 copies de l’affiche du Festival.

Condette  fait partie de la Communauté d’Agglomération du Boulonnais. Sa situation privilégiée, son microclimat en font une des communes les plus attractives de l’agglomération. 48% des logements ont été construits au cours des 30 dernières années. La population a doublé entre 1966 et 1999. Entre 1990 et 1999, elle a augmenté de 11,8% par an (5è rang pour la C.A.B.).

La commune de Condette s’étend sur 1626 hectares dont 55% sont occupés par la forêt, 30% par les terres agricoles, 10% par les zones humides et seulement 10% par le bâti. Située entre dunes, forêts et marais, elle s’inscrit dans un paysage « doucement vallonné » du Boulonnais, à une altitude comprise entre 25 et 50 mètres. Elle est composée de plusieurs hameaux et lieux-dits: « le Choquel », centre commercial et urbain, « le village », centre administratif et religieux, « le Pavé, Florincthun, Ecames, le Grand Moulin, la Cugnie », parties agricoles, « la Denelle », secteur artisanal et industriel proche de Pont-de-Briques et « Hardelot » qui englobe la partie marécageuse, la forêt domaniale, le Château Médiéval et dont le nom fut donné par John Whitley à la station balnéaire toute proche.  Située à une dizaine de kilomètres au sud de Boulogne et à trois kilomètres de la mer, elle est protégée par la forêt, les garennes et les dunes d’Ecault et bénéficie ainsi d’un microclimat exceptionnel qui lui a valu d’accueillir sur son territoire de nombreux centres de vacances comme la Bergerie, ou la Sève.

 

La Maison des Tourelles remercie particulièrement Monsieur le Maire Kaddour-Jean DERRAR, son 1er adjoint Pierre SENLECQUE et toute l’équipe municipale pour l’accueil et le soutien de cet événement dans la commune.

RENCONTRES A VENIR

mercredi 17 juillet à 20h : 

Rencontre-témoignage avec Roseline HAMEL soeur du P. Jacques HAMEL assassiné dans son église...

Pour nous joindre :

T : 03 21 83 71 42

mail : maisondiocesainelestourelles@arras.catholique.fr

Lien Facebook :

Programme des activités proposées par la maison

2018 - 2019 :

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Les Tourelles de Condette